Légende : Le Tartaro des Pyrénées (Béarn)


Le Tartaro est un personnage légendaire de la mythologie basque. Il s’agit dans de nombreux contes d’un cyclope souvent maléfique. D’où le dicton être « méchant comme Tartari », autre nom donné au géant de la montagne.


Il appartient à la grande famille des cyclopes, descendant direct de ses célèbres ancêtres grecs. D’abord, il a hérité de la force de ses aïeux vainqueurs de Cronos au côté de Zeus : Argès « l’éclair », Stéropês « la foudre », Brontês « le tonnerre » ou des forgerons réputés d’Héphaïstos : Pyracmon « l’enclume » et Acamas « l’infatigable ». C’est depuis l’Odyssée d’Homère que la lignée des cyclopes perd en prestige. Quand Ulysse et son équipage arrive sur leur île, les cyclopes sont des bergers primitifs anthropophages. Et Tartaro, comme vous le verrez, a bien des ressemblances avec son ancêtre Polyphème. En France, il partage sa mauvaise réputation avec Bécut (un frère basque) et Ulhart (un cousin alpin). Le personnage de Tartaro est au départ un ogre effrayant, mais au fil de ses aventures, il devient dans les contes populaires une victime de son manque d’intelligence et parfois même attachant.

 

Tartaro occupe ses journées à élever des moutons sur les hauteurs des Pyrénées, à dormir dans sa caverne et à capturer ses proies pour se nourrir (des hommes de préférence).


 

Dans ses aventures, le géant rencontre souvent Martin Ttipi ou Martin Chirula, un jeune homme qui le bat tout le temps par la ruse (comme David et Goliath). Martin pour contrer la force du Tartaro, lui lance des paris. Mais un jour, las d’être ridiculisé par le petit humain, le fier géant provoque Martin en duel pour prouver sa force. Arrachant un énorme rocher, Tartaro le lança à des centaines de mètres, et il demanda au jeune homme de faire mieux que lui. Martin prit alors un oiseau qu’il dissimula au cyclope et le lança aussi vite qu’il le put. Naturellement l’oiseau affolé s’envola au loin pour ne jamais se poser…

Dans un autre conte « Le Tartaro fidèle », le cyclope est capturé par un roi. Celui-ci pour flatter sa vanité organise un somptueux banquet pour montrer à ses convives sa merveilleuse prise. Le plus jeune des fils du souverain libère le Tartaro qui lui promet son aide en cas de besoin. Le jeune prince fuit le palais pour échapper à la colère de son père. Comme promis le Tartaro            l’aidera  à combattre le Herensuge (un serpent à 7 têtes), à être reconnu  dans un nouveau royaume et à épouser une jeune princesse.


Aujourd’hui à Iraty, un lieu porte le nom du cyclope la « Forêt du géant Tartaro ».



S.H.M