Yannick Heko Grossetête

Rencontre avec Yannick Heko Grossetête

link

coq

 

L’année dernière, les associations Sélénor et Rézo’Fêt’Art ont inauguré un concours d’affiches à l’occasion du 5e festival « Les Sauterelles vertes ». Au milieu des 12 propositions d’affiches, Yannick Heko Grossetête, a seulement 18 ans, a été très largement plébiscité par le jury pour sa justesse et la cohérence de son projet avec le festival. Lors de son exposition dans les locaux du Rézo’Fêt’Art, en octobre 2010, nous avons découvert un jeune créateur au talent prometteur. Nous l’avons rencontré pour en savoir plus.

 

yannick

 

Sélénor : Qu’est ce qui vous a donné envie de faire du graphisme ?

 

Yannick Heko Grossetête : "Je dessine depuis tout petit. L’idée de m’orienter dans les arts plastiques m’est venu au cours de l’année de ma 3e mais malheureusement, je m’y étais pris trop tard. J’ai donc fait une seconde générale avant de pouvoir me spécialiser dans les arts appliqués. En ce moment, je prépare le baccalauréat pour pouvoir intégrer un BTS communication visuelle option multimédia."

 

Avez-vous des styles qui vous ont influencé ?

 

Yannick Heko Grossetête : "Je n’ai pas d’influences particulières ni un artiste préféré en tête. Je dirais plus largement que je m’inspire du graphisme contemporain et du graffiti. J'ai commencé à apprivoiser la bombe de peinture grâce au graff’ qui est maintenant à la base de mes productions. En fait, ce sont plus souvent les thèmes qui influence mon travail. Au début, j’ai fait beaucoup d’oiseaux. Pour l’instant, j’essaye de varier les sujets."

 

graff

 

Sur quel type de support aimez vous travailler ? Et quel type de projet vous intéresse le plus ?

 

Yannick Heko Grossetête : "Je travaille le plus souvent sur toile avec des bombe de peinture. Je réalise les finitions au feutre. Pour le type de projet, je m’intéresse à tout les supports de communication : site web, affiches etc. A titre personnel, la B.D est un art qui me plaît et que j’aimerais développer."

 

Comment procèdez-vous pour travailler ?

 

Yannick Heko Grossetête : "Pour le travail d’infographie, je commence toujours par réaliser deux ou trois esquisses. Après je retravaille directement mes croquis sous informatique surtout avec le logiciel Illustrator. Sur toile, je réalise d’abord le fond à la bombe de peinture puis j’introduis ensuite un ou plusieurs personnages souvent en noir et blanc."

 

A propos du concours d’affiches du 5e festival « Les Sauterelles vertes » que tu as gagné l’année dernière, comment s’est déroulé ?

 

Yannick Heko Grossetête : "Je connaissais depuis longtemps ce festival car j’y avais joué avec mon groupe Balor en 2008. J’ai essayé de transmettre l’esprit de ce festival avec le côté festif et les différentes activités qui s’y déroulent. Mais le plus dur était de synthétiser toutes les valeurs liées au festival « Les Sauterelles vertes » et au Rézo’Fêt’Art, l’association organisatrice."



Affiche

As-tu des projets en cours ? D’autres activités ?

Yannick Heko Grossetête : "Je peins tout le temps des toiles certaines seront d’ailleurs exposées très bientôt à Dijon. Je joue de la batterie depuis 4 ans avec le groupe Balor (www.myspace.com/musicbalor) et de la guitare depuis 3 ans. Avec des amis nous avons fondé l’association « Les Arts au Soleil » à Saulieu. Au début, il s’agissait de faire un concours de skate. Puis petit à petit, on s’est tous mis à faire de la musique, donc naturellement, l’association a organisé le festival « Les Arts au Soleil » qui a lieu toute les années au début du mois de juillet à Saulieu pour permettre d’accueillir d’autres groupes et de les faire connaître."


 

Vous pouvez contacter l'artiste sur la boite mail suivante : the_roots_man@hotmail.fr